Né à Bobigny en 1987, Alexis Manchion a grandi à Blois où il a débuté la photographie. Diplômé de l’école EFET en 2011 il continue son apprentissage pendant deux ans en tant qu’assistant du photographe Thierry Girard.

Estimant qu’il pouvait voler de ses propres ailes Alexis passera les cinq années suivantes dans le Val d’Oise où avec d’autres artistes il va continuer d’expérimenter et de produire de nouveaux projets.

 

Dans une premier temps disciple de la nouvelle objectivité, photographe monomaniaque de sujets tirés du quotidien et démultipliés par l’image jusqu’à épuisement du réel, Alexis développera une écriture photographique explorant les potentialités d’une esthétique de l’inventaire. Comme les Becher en leurs temps avec des châteaux d’eau, il compile des images d’objets du quotidien, des murs, des tas, des recherches de couleurs à travers des villes lisses et déshumanisées ou des images fades au  travers d’une satire de la carte postale en région Centre.

Qu’elles soient traitées de manière directe sans artifice façon documentaire ou comme des oeuvres d’art sous un angle plus plasticien, toutes ses photographies traitent des modifications de notre espace physique et de notre manière de l’occuper. Alexis évoque aussi la thématique de l’appartenance à notre société, l'accoutumance aux médias et objets de consommation comme la multiplication de son propre visage dans une série reprenant le code du selfie ou un iPhone brisé dans la série Rotten.

 

La thématique reste abordée avec une certaine froideur, conservant volontairement une distance entre elle et lui afin de garder un aspect contemplatif de la situation. Ses réalisations deviennent alors une succession d’aplats, de cartes postales contemporaines montrant notre réalité telle qu’il la perçoit. Alexis ne recherche pas la beauté d’un lieu ou d’un objet mais ce quotidien devant lequel chacun reste insensible, tout ce qui se trouve entre un point A et un point B tout simplement parce qu’il fait partie d’une routine. Les objets de tous les jours deviennent ses héros, sa    réalité, sa vision de notre monde.  

 

Dans un second temps Alexis développera un univers polyvalent aux inspirations variées, allant de photographes comme Lewis Baltz, Thomas Struth ou son mentor Thierry Girard, jusqu’au cinéma de Nicolas Winding Refn et Terrence Malick en passant par la peinture de Caravage à Soulages. Il travaille autour de la lumière du noir sans oublier de garder un côté « pop satirique » comme dans son travail « têtes froides ». La femme, notre lien avec la nature et la religion sont des sujets récurrents dans l'oeuvre d'Alexis, qui n'ont de cesse de le pousser à remettre en question notre vision du monde. Pour faire simple, il ne s’interdit aucune façon d’envisager un projet et la multiplication des genres et thématiques lui permet d’aiguiser constamment son sens artistique. Adoptant la démarche d’un promeneur Alexis utilise l’espace commun comme un gigantesque terrain de jeu. Il trouve alors des liens sur chaque territoire qui progressivement participent à la création d’une oeuvre globale.  

Résidences

2021 : Résidence d’artiste à Tanger.

2017 : Résidence d’artistes Dieppe/new-haven  

 

Expositions

2020 : Exposition collecitve à la galerie Abla Ababou à Rabat.

2019 : Exposition durant le festival « les nuits photographiques de Essaouira »

2018 : Exposition durant le festival les promenades photographiques de Vendôme.

2018 : Exposition durant le festival itinéraires photographiques en Limousin.

2018 : Exposition à l’université Américaine de Paris.

2018 : Art Capital au Grand Palais à Paris. 2017 : Exposition « A dreaming Christmas by Laviolette gallery » à Paris.

2017 : Exposition durant le festival off des rencontres photographiques d’Arles.

2017 : Exposition durant le festival de la photographie « Dieppe/New-haven ».

2017 : Exposition au centre culturel de Saint-Pierre des corps.

2017 : Exposition à la « Meet Gallery » à Amsterdam.

2016 : « Images fluides : le corps photographique » à la galerie Jed Voras à Paris.

2016 : « Images fades : Esthétique de l’image » à la Manufacture 111 à Paris.

2015: « Homogénéité #4 » durant le off des rencontres photographiques d’Arles

2014 : Exposition à la galerie Sabiana Paoli à Singapour.

2014 : « O’jardin d’hiver » à la collégiale Saint Pierre de Puillier à Orléans.

2014 : « La nuit de la photographie contemporaine » esplanade des Invalides à Paris.

2013 : Exposition à la Immaginy gallery à Singapour.

2013 : Exposition d’art contemporain au « salon des antiquaires » sur les Champs Elysée.

Publications

2021 : Publication dans le web magazine « Corridor Elephant ».

2020 : Publication dans le web magazine « Tous les jours curieux ».

2019 : Publication dans le web magazine « Corridor Elephant ».

2019 : Publication dans le web magazine « open eye ».

2017 : Publication dans le magazine culturel « zone franche ».

2016 : Livre « colors » aux éditions BLBC.

2014 : Publications dans la magazine culturel Blésois « Oh Oui ».

 

Prix

2016 : Exposition au festival de la photographie d’auteur Méditérranéenne, Sept-Off à Nice. 2014 : Projection aux nuits photographiques de Pierrevert. 2013 : Premier prix concours jeunes talents / Exposition au conseil général du Loir-et-Cher.

 

Diplôme

2011 : Diplômé de l’école supérieure d’audiovisuel EFET.      

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon